Jour 2

Je pétille. Je suis en pleine ébullition. Mon cerveau fuse et j’en oublie de vous dire la raison. Je suis prise d’une forte impulsion pour ce nouveau projet. Je suis heureuse de vous écrire. Je suis enthousiaste à l’idée de toujours vous écrire, dans quelques mois.

J’ai bien constaté que la vie n’est pas toujours rose et c’est pour ça que j’en suis là. Je m’y accroche par instinct. Une pulsion de vie qui part du plus profond de ma personne. Une envie de créer une ode à la vie. Une ode à ma vie.

Dans mon élan, aujourd’hui, je me suis attelé à la création de ce blog. On pourrait presque dire que c’est un carnet de voyage. Je suis en route pour le bonheur, la joie et le bien-être. Attendez-moi, je suis en chemin!

J’ai commencé ce matin et ça ne partait pas de bonne augure. Je n’étais pas à l’aise avec les outils informatiques, la mise en page et tout le reste. Petit à petit, je n’étais même plus sûre d’avoir ma place dans ce projet, tellement cela me paraissait être une montagne. Au moment où je me suis mise à écrire, c’est devenu limpide. Prendre le temps, chaque jour, de retranscrire ce qui m’approche de la plénitude m’est vital. Il me tient à coeur d’avoir une trace de mes actes quotidiens. Il m’est aussi important de me prouver que je peux entreprendre des choses pour moi. J’ai vécu plusieurs mois à répondre aux attentes et aux besoins de la Terre entière. C’est mon tour désormais.

Je n’ai pas vu la journée passer. C’est agréable comme sentiment. Je ressens une fatigue que j’accueille avec joie. Je décide de dérouler rapidement mon tapis afin d’étirer les muscles de ma nuque et de mon dos par le yoga. Quinze minutes pour apporter un doux soulagement à mon corps. Une caresse bien méritée.

Pour achever cette belle journée, je continue ma lecture du moment. Le duvet me couvre et me protège de l’air frais du soir. Je suis prête pour le repos. Mes yeux suivent attentivement les phrases, les mots et les lettres. Lentement, je glisse dans une douce confusion. Les mots deviennent des murmures de plus en plus imperceptible.

Je succombe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s