Jour 37

Premier jour où je me sens en vacances. Je me réveille et passe ma matinée au lit. La douceur des draps me cajole. Le temps passe et ça n’a aucune importance. Le mot du jour est le repos.

Vers midi, je me demande si je vais mettre un pied dehors. Au même temps que cette pensée, je baille et abandonne l’idée saugrenue. Je me prépare un petit-déjeuner à l’heure du repas. Je vais décidément être décalée et j’aime déjà ça.

Après un brin d’écriture, les possibilités d’activités récréatives sont multiples. Je prends un temps considérable à me décider. Je vais aller peindre.

En musique, je prépare mon atelier. J’étale du papier journal un peu partout, afin d’éviter les mauvaises surprises et sort mes tubes de peinture. J’observe une à une les couleurs et commence déjà à imaginer la suite. Je prépare les ustensiles, enfile mon tablier de peinture. Il ne me reste plus qu’à choisir la grandeur de la toile. Une fois mon plan en tête, je me lance dans ce flou créatif. Je suis focalisée sur la peinture. Les teintes se mélangent et créent des surprises. Mes gestes sont lents et précis. En réalisant ces toiles abstraites, je me réalise.

C’est loin d’être parfait, mais c’est fait par…

Après avoir ranger le chantier que j’ai sorti pour ma peinture, je me repose un moment.

Le soir venu, une poubelle demande à être sortie. Je m’exécute et une fois dehors, l’envie de faire le tour du quartier me saisit. Je suis sortie sans musique et c’est une chose merveilleuse. Je marche la tête dans mes pensées. Mes pensées entrecoupée par les rafales de vents. Je me plais à écouter les sons des bourrasques puissantes. La nature est incroyablement belle lorsqu’elle se déchaine. Au dessus de la route, les lumières tanguent et créer une ambiance particulière. Je savoure à plein poumons ces instants. L’air est glacial et lorsque j’expire, je dis au revoir à ma propre chaleur, sous forme de nuage. Quel magnifique spectacle, je ne regrette décidément pas d’avoir sorti les poubelles.

En rentrant, je me retrouve rapidement sur la tapis de yoga. Mes muscles étant encore chauds de ma petite escapade, je tiens à les étirer. Je me sens bien. Je me sens reposée. L’objectif de la journée est atteint, je peux désormais aller me coucher.

5 commentaires sur « Jour 37 »

  1. Coucou Lili . Je continue à explorer ton blog et a me régaler en lisant tes articles. J’en profite pour te signaler une faute de frappe ici : Je me prépare un petit-déjeuner à leur du repas. Amitiés.julie

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Julie ! Je suis heureuse que tu trouves quelque chose qui te plaise dans mes écrits ! Et merci pour la faute, je vais aller la corriger de ce pas ! Je suis dyslexique et j’accorde le maximum d’importance à écrire juste mais parfois, ça m’échappe ! Merci !
      Bonne semaine !
      Lili

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s